Etude 2017 sur le marché du e-commerce en Suisse

21 février, 2018

Malgré un taux d’utilisateurs d’internet restant constant, autour de 74% depuis plusieurs années, le chiffre d’affaires du e-commerce B2C croit d’année en année en Suisse, avec une augmentation de 1,7% en 2016. La même année, l’indice de confiance est passé de 99.3 à 100.1.

Alors que les vêtements et la mode sont les catégories de produits les plus prisées en Suisse en 2016, les CD et DVD sont les moins populaires.

Alors que les vêtements et la mode sont les catégories de produits les plus prisées en Suisse en 2016, les CD et DVD sont les moins populaires.

Les consommateurs achètent occasionnellement en ligne a l’étranger, principalement pour obtenir de meilleurs prix.

Les catégories de produits les plus populaires pour l’achat de produits à l’étranger sont l’habillement et les chaussures, achetés par 55% des internautes. En deuxième et troisième position, on retrouve respectivement les loisirs et les produits électroniques.

WhatsApp est l’application sociale la plus populaire, téléchargée trois fois plus que l’application arrivant en deuxième position, Snapchat. Etant données les limitations en termes de publicité offertes par WhatsApp, il n’est pas surprenant que 32% des internautes pensent que les réseaux sociaux n’ont pas d’influence sur leurs habitudes d’achat en ligne. Cependant, les offres promotionnelles ont été identifiées comme influençant le comportement d’achat en ligne de la population suisse.

Le critère le plus important pour l’utilisation d’un site e-commerçant en particulier est les moyens de paiements offerts aux clients.

85% des clients citent la liberté de pouvoir acheter à n’importe quel moment comme la principale raison de commander en ligne, suivi de près à 82% par la facilite de trouver et comparer des produits et 81% préférant la livraison à domicile.

“ Le challenge actuel pour les e-commerçants est d’assembler technologie, process et demandes clients ensembles” dit Pieter Van Den Broecke, Directeur de Manhattan Associates. Le fait que les consommateurs préfèrent effectuer leurs recherches en magasin, combiné avec la relativement faible influence des réseaux sociaux sur les comportements d’achats, souligne l’importance pour les entreprises de réévaluer la façon dont elles rendent disponibles les informations produits en ligne.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour télécharger gratuitement la version Light de l’étude e-commerce B2C en Suisse (disponible en anglais uniquement)

Visitez http://www.ecommercefoundation.org/reports pour télécharger l’étude complète.