Etude sur l'e-commerce B2C en Russie en 2016

27 juillet, 2016

Uitzicht over Moskou die het rapport over de Russische e-commerce markt weergeeft

Avez-vous considéré la Russie comme prochain marché cible pour votre activité d’e-commerce ? Comme en témoigne le nouveau rapport d’Ecommerce Europe, sponsotisé par Asendia, la Russie offre un potentiel unique pour les sites de vente en ligne.

D’abord pour sa population relativement jeune : l'âge moyen est de 39,1 ans et 72,4% de la population totale a moins de 55 ans ; quant à la tranche des plus de 15 ans, elle représente 121,6 millions de personnes. Ensuite, parce qu’il s’agit d’un marché encore en émergence et que les opportunités y sont donc nombreuses : le pays ne compte encore que 70% d’internautes et à peine 25% de cyber acheteurs.

La Russie étant un marché assez particulier, il convient d’en approfondir l’étude et de prendre en considération quelques facteurs économiques et culturels, comme par exemple les taux de change par rapport au Rouble, le taux de chômage qui s’avère nettement inférieur à la moyenne européenne, ou encore les langues parlées : bien que le russe soit la langue officielle, l'allemand, l'anglais et le français sont largement diffusés. Il est également important de considérer la façon dont l'utilisation d'Internet s'est déployée dans toute la fédération : les grandes villes de Moscou et de Saint-Pétersbourg représentent plus de la moitié de tous les achats internationaux, tandis que la pénétration d'Internet est beaucoup plus faible dans les régions rurales et plus éloignées du pays.

Par ailleurs, si vous décidez de promouvoir votre activité de commerce en ligne par le biais des médias sociaux, il convient d'investir les réseaux locaux VK et Odnoklassniki, qui sont respectivement utilisés par 39% et 32% des internautes, ainsi que Facebook. Twitter, en revanche, n’est utilisé que par 11% des internautes; il ne représente donc pas une priorité lorsqu'il s'agit d'interagir directement avec des clients potentiels.

Alexey Loginov, Business Intelligence Manager chez Asendia, fournit quelques conseils pour entrer sur le marché russe du e-commerce, et notamment :

  • Proposer le paiement en espèces à la livraison, qui est encore le moyen le plus répandu en Russie, en plus des méthodes de paiement électronique.
  • Tenir compte des problèmes de logistique, qui sont bien réels en Russie, même si des efforts sont déployés pour assurer une « livraison stable et fiable ».
  • Envisager un partenariat avec des entreprises locales peut s'avérer efficace pour vous aider à atteindre vos prospects.

Voulez-vous en savoir plus sur le marché russe du e-commerce ? Téléchargez le rapport complet 2016 sur le e-commerce B to C en Russie.